Agence télégraphique suisse

 mercredi 10 juin 2015

Le président du Conseil des droits de l’homme a été vivement critiqué pour sa présence à une conférence sur la liberté religieuse organisée à Djedda (Arabie saoudite). Il a estimé mercredi qu’il était important de participer à une réunion sur ce sujet sensible. 
“L’Arabie saoudite accueille une conférence de l’ONU sur la liberté religieuse: c’est une farce,” avait déclaré la semaine dernière avec d’autres l’ONG UN Watch. “Se rendre à Djedda alors que Raif Badaoui est en prison pour insulte à la religion, c’est légitimer un régime qui décapite les gens en public, réprime systématiquement les femmes, les chrétiens, les homosexuels, enferme les blogueurs innocents,” avait ajouté l’ONG.
L’épouse de Raef Badaoui, en exil au Canada, s’est déclarée choquée. Le représentant de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) sur place s’est vu opposer une motion d’ordre alors qu’il a voulu mentionner le blogueur dans son discours.
Peu après la réunion, dimanche dernier, la Cour suprême d’Arabie saoudite a confirmé la peine de 10 ans de prison et de 1000 coups de fouet prononcée contre Raef Badaoui pour “insulte à l’islam.”
Préserver un fragile consensus
Interrogé mercredi, le président du Conseil, l’ambassadeur d’Allemagne Joachim Ruecker a expliqué que la réunion de Djedda était la cinquième d’un processus lancé sur les suites à donner à la résolution 16/18 sur le combat contre l’intolérance, les stéréotypes négatifs et l’incitation à la violence basés sur la religion. De précédentes sessions ont eu lieu à Genève, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.
Cette fois-ci, l’Organisation de la conférence islamique invitait. “Il est plus nécessaire que jamais de préserver le fragile consensus sur lequel est basé cette résolution,” a expliqué l’ambassadeur Ruecker.
“La relation entre la liberté d’expression et la liberté de croyance est une question très sensible. Il était très important de participer à ce processus comme président du Conseil,” s’est défendu l’ambassadeur allemand.
Il a affirmé que beaucoup de discussions ont eu lieu à Djedda pour approfondir le sujet. La prochaine réunion aura lieu au Chili, a-t-il précisé.

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent