neuer-goddess-statue

Ci-dessus: Hillel Neuer, le directeur exécutif de UN Watch a appelé l’ONU à retirer la statue de la « Déesse de la Justice » du régime syrien faisant désormais l’objet d’une exposition permanente à l’extérieur de la chambre du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. L’inscription sur la plaque est lisible sur la photo suivante.

Genève, le 20 octobre 2016 — UN Watch a publié le commentaire suivant au sujet de la session spéciale de ce jour du Conseil des Droits de l’Homme sur la situation à Alep et sur le dernier projet de texte:

Quatre ans depuis la dernière session spéciale

« Etonnement, déjà quatre ans depuis la dernière session d’urgence organisée par le plus important organe des droits de l’homme des Nations Unies qui portait sur le thème du carnage en Syrie, malgré des centaines de milliers tués et blessés. Ainsi l’attention globale aujourd’hui accordée à Alep et à d’autres victimes syriennes est la bienvenue après s’être faite attendre » a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, une organisation non gouvernementale de surveillance basée à Genève.

Contrairement aux remarques de Samantha Power, la résolution s’abstient de mentionner la Russie, l’Iran, le Hezbollah

Hier l’Ambassadrice américaine Samantha Power a déclaré à juste titre à l’Assemblée Générale que « la transparence commence par le fait de dire la vérité au sujet de ceux qui portent la responsabilité des horreurs indicibles dont nous sommes témoins »; que « les auteurs ont des noms »; et que lorsque l’on s’abstient de mentionner la Russie, « l’on voile la responsabilité de telle façon que chacun d’entre nous trouverait cela intolérable de trouver sa famille ou son voisinage roué de coups comme ce qui se passe à Alep est. »

« Cependant il est regrettable que la résolution d’aujourd’hui soutenue par les puissances occidentales manque une si belle opportunité d’amener les principaux responsables à répondre de leurs actes. Le projet « condamne fermement» l’EI, et refuse pourtant de condamner ou même de mentionner la Russie, l’Iran, ou le Hezbollah, soit les forces majeures derrière le régime de Bachar al-Assad, la principale source de mort et de destruction en Syrie depuis 2011. En échange, le texte en appelle seulement « aux autorités syriennes et à ses sympathisants. »

La Russie jouit de son impunité et s’apprête à être réélue au Conseil des Droits de l’Homme la semaine prochaine

« Il est triste que les avions de guerre de Poutine puissent bombarder un convoi humanitaire soutenu par l’ONU and aider à pulvériser les gens à Alep, le tout en jouissant d’une immunité complète au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. Pire, la Russie y siège en tant que membre, et est certaine d’être réélue au vote de l’ONU vendredi prochain à l’Assemblée Générale de New York. »

« Si le monde ne s’oppose pas maintenant aux agressions de la Russie, dans un forum ou Moscou n’a pas de droit de veto, quand le fera-t-on? »

L’ONU doit retirer la statue syrienne de la Déesse de la Justice 

« Il est scandaleux que soit exposée en permanence juste à l’extérieur de la chambre du Conseil une statue de la Déesse de la Justice donnée à l’ONU par le régime syrien criminel de Bachar al-Assad. Nous voilà au comble du cynisme. Lorsque nous prendrons la parole aujourd’hui, nous demanderons à l’ONU de la retirer immédiatement, » a déclaré Neuer. Comme l’a dit l’ancien prisonnier politique Mohamad Kamal Allabwani, « n’est-ce pas une insulte aux 300 000 Syiens qui ont été tués pendant ce conflit? N’est-ce pas une insulte de taille aux millions qui souffrent au quotidien? »

statue-neuer-plaque-justice-goddess

Author

unwatch

Related Posts