L'ONU a créé une culture globale qui a rendu taboue toute discussion sur l'idéologie islamiste


Témoignage délivré devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies par Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, à l’occasion du débat sur le rapport du rapporteur spécial de l’ONU sur le racisme et la discrimination, le 28 juin 2016.
L’attaque perpétrée dans une église en France et la décapitation barbare d’un prêtre soulignent notre besoin à tous de regarder de plus près l’idéologie latente des attaquants. Le mois dernier, Hillel Neuer, le directeur exécutif de UN Watch, a exprimé ceci devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies:
« Je souhaiterais attirer votre attention sur l’idéologie élaborée qui se devine derrière les meurtres orchestrés par l’EI…
Pensez-vous pouvoir examiner comment cette théologie génocidaire s’est développée, et d’où elle vient? Y’a-t-il des États membres de l’ONU qui sont, ne serait-ce que partialement, responsables, par le biais de donations destinées à des établissements scolaires et des institutions adoptant une approche fondamentaliste de la religion?

Ces 15 dernières années, alors qu’on débattait du racisme et de la discrimination à la lumière de la Déclaration de ‪#Durban‬, pourquoi ce fléau international qui tue des innocents en Irak jusqu’au Nigeria, en passant par Orlando et Paris n’est-il jamais apparu dans le fil de la conversation?
Pourquoi, au contraire, les quelques activistes, journalistes, et autres intellectuels pro droits de l’homme qui ont essayé de sonner l’alarme ont-ils été accusés de racisme et d’islamophobie?
Pensez-vous qu’à l’ONU nous avons aidé à créer une culture globale qui a rendu cette discussion taboue? Le processus de Durban de l’ONU sur le racisme a-t-il négligé les ‪Yézidis, les Chrétiens, et les Musulmans shiites qui font désormais face à un génocide‬? »

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent