Dans ce numéro:

Mise à jour: à la suite du tir par le Hamas de 1500 roquettes en 10 jours contre des millions de civils à Tel Aviv, Jérusalem et d’autres villes et villages à travers le pays, Israël vient de lancer une incursion terrestre contre le groupe terroriste dans la bande de Gaza.
L’opération portera sur la destruction des lance-roquettes et du vaste réseau de tunnels que le Hamas a construit avec le ciment à usage humanitaire. Tunnels destinés à des attaques terroristes spectaculaires, comme la tentative d’hier, par 13 terroristes de perpétrer ce qui aurait été, selon les paroles du président Shimon Peres, un massacre général dans le kibboutz de Sufa. Tentative étouffée dans l’œuf par l’armée israélienne.
Selon des sources de l’ONU à Genève, les blocs arabes et islamiques, ont l’intention de convoquer une session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme la semaine prochaine, qui condamnerait Israël seul, mais pas le Hamas, pour des violations présumées des droits de l’homme. Ils ont le soutien actif de groupes comme Human Rights Watch.
Admission extraordinaire: le représentant palestinien à l’ONU, reconnait les crimes de guerre du Hamas 
YO1

PARTAGEZ CETTE IMAGE SUR FACEBOOK

Dans un moment étonnant de franchise et pour expliquer le risque élevé pour les palestiniens de se retrouver inculpés s’ils saisissaient la Cour pénale internationale, le représentant palestinien au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies – a admis que:

  • « Chaque » roquette palestinienne lancée contre des centres civils israéliens est « un crime contre l’humanité »;
  • Que, par contre, à Gaza, la réplique d’Israël, « suivait les procédures légales », parce que, comme l’a même reconnu le Hamas à la télévision, « les Israéliens les ont avertis d’évacuer leurs maisons avant de les bombarder »;
  • Mais que, «en ce qui concerne les roquettes lancées de notre côté, nous n’avertissons jamais personne ni de leur cible ni des opérations en cours. »

Les admissions extraordinaires de l’Ambassadeur Ibrahim Khraishi viennent d’une interview du 9 Juillet à la télévision palestinienne. Cliquez ici pour la vidéo et la transcription.
La publication Facebook d’UN Watch fait le buzz: « Etes-vous pro-droits de l’homme, ou tout simplement anti-Israël? »
La publication d’UN Watch ci-dessous sur Facebook a été aimée et partagée par plus de 20 000 personnes, un chiffre record pour UN Watch, la diffusant largement dans le monde entier sur Internet. Cliquez ici pour le partager sur Facebook.
YO2
 
 
Le colonel Richard Kemp: « Tsahal est l’armée la plus morale de l’histoiredes conflits armés »
YO3
Alors que le Conseil des droits de l’homme est en train d’orchestrer une autre session extraordinaire grossièrement partiale qui fermera les yeux sur l’agression du Hamas-le tir de 1497 roquettes, en 10 jours, contre des civils israéliens-le discours de 2009 du colonel britannique, Richard Kemp, est un rappel opportun de la façon dont le droit international humanitaire est souvent travesti lorsqu’il s’agit d’Israël.
 
Déclaration au nom d’UN WATCH, par le colonel Richard Kemp devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, lors de la 12e session extraordinaire, le 16 Octobre 2009:                                                                                                 
Merci, Monsieur le Président.
Je suis l’ancien commandant des Forces Britanniques en Afghanistan. J’ai servi dans les forces de l’OTAN et des Nations Unies, exercé des commandements militaires en Irlande du Nord, en Bosnie et en Macédoine, et pris part à la Guerre du Golfe. J’ai passé un temps considérable en Irak depuis l’invasion de 2003, et j’ai pris part à la lutte antiterroriste internationale pour le compte du Comité conjoint du Renseignement du Gouvernement anglais.
Monsieur le Président,
Sur la base de mes connaissances et de mon expérience, je puis dire ceci : Au cours de l’Opération “Coulée de Plomb”, l’armée de défense d’Israël a fait davantage pour la sauvegarde des droits des civils en zone de combat que toute autre armée dans l’histoire des guerres.
Israël l’a fait alors qu’elle affrontait un ennemi qui plaçait délibérément ses forces militaires derrière le bouclier humain de la population civile.
Le Hamas, comme le Hezbollah, sont experts dans l’art de dicter aux médias ce qu’ils diront. L’un et l’autre ont toujours des gens prêts à accuser les soldats israéliens de crimes de guerre. Ils excellent à mettre en scène et à déformer des incidents.
L’armée de défense d’Israël est confrontée à un défi auquel les Britanniques n’ont pas à faire face à un tel degré. Il s’agit du préjugé automatique, pavlovien, qu’ont en commun beaucoup de médias du monde entier, ainsi que de nombreuses organisations des droits de l’homme, selon lequel les soldats de l’armée de défense d’Israël ont nécessairement tort et qu’ils violent les droits de l’homme.
La vérité est que l’armée de défense d’Israël a mis en œuvre des mesures extraordinaires pour signaler aux civils de Gaza les zones qu’elle prenait pour cibles, en lançant plus de deux millions de tracts et en établissant plus de 100 000 communications téléphoniques. Beaucoup de missions qui auraient pu neutraliser les capacités militaires du Hamas ont été suspendues pour éviter des pertes civiles. Durant le conflit, l’armée de défense d’Israël a permis l’entrée dans Gaza d’énormes quantités d’aide humanitaire. Fournir une aide susceptible de tomber aux mains de votre ennemi est normalement tout à fait impensable pour un expert en stratégie militaire. Pourtant, l’armée de défense d’Israël a pris ce risque.
Malgré tout cela, des civils innocents ont été tués. La guerre est chaos et erreurs multiples. Des erreurs ont été commises par les Anglais, les Américains et d’autres armées, en Afghanistan et en Irak ; beaucoup d’entre elles peuvent être imputées au facteur humain. Mais les erreurs ne sont pas des crimes de guerre.
Plus que quoi que ce soit, les pertes civiles ont été la conséquence de la manière de combattre du Hamas. Le Hamas a délibérément tenté de sacrifier ses civils.
Monsieur le Président,
Israël n’avait d’autre choix que de défendre sa population, pour empêcher le Hamas de l’attaquer par des tirs de roquettes.
Et je le dis à nouveau : l’armée de défense d’Israël a fait plus pour la sauvegarde des droits des civils en zone de combat que toute autre armée dans l’histoire des guerres.
Merci, Monsieur le Président.
Cliquez ici pour la vidéo
.
Traduit par Observatoire du Moyen-Orient

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent