Nouveau film: Entretien avec le directeur exécutif de UN Watch

Entretien avec Hillel Neuer, dans le film “Beyond Paranoia.”

Entretien avec Hillel Neuer, dans le film “Beyond Paranoia
HILLEL NEUER : Je travaille à Genève, en Suisse. Je suis le directeur exécutif de UN Watch. Lorsque j’ai commencé à UN Watch, je connaissais un peu les Nations Unies. Mais je pense que jusqu’à ce que j’arrive là-bas, je n’avais jamais eu idée de ce qu’on pouvait ressentir en étant dans une pièce où sont assis les pires dictateurs, meurtriers, et tyrannies du monde, lesquels se prononcent sur les droits de l’homme, accusent les autres, et session après session, font d’une nation, à savoir l’Etat d’Israël leur bouc-émissaire et le premier criminel en matière des droits de l’homme.
Cela peut vous donner des maux d’estomac. En réalité, si je ne veux pas me rendre à une session, je peux lire les notes et mes assistants me résument les choses. Je n’ai pas besoin d’y être. C’est mieux pour ma santé.
Le déclin des droits de l’homme
La Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies fut créée par l’une des meilleures défenseurs des droits de l’homme: Eleanor Roosevelt. Mais à travers les années, cet organe a été détourné jusqu’à l’élection, en 2003, de la dictature du Colonel Mouammar Kadhafi au poste de Président de la Commission des Droits de l’Homme. Ainsi, 1946 avec Eleanor Roosevelt, 2003 avec le Colonel Kadhafi. Le déclin des droits de l’homme aux Nations Unies.
Plutôt qu’aider les victimes, on les frappe plus fort
Je n’oublierai jamais lorsqu’il y eut le coup d’Etat dans la Bande de Gaza, et que le Hamas a violemment dégagé l’OLP. J’étais justement au Conseil des Droits de l’Homme à cette période. Les intervenants des Etats arabes, des Etats islamiques, les uns après les autres, accusaient Israël de violations massives des droits de l’homme contre les Palestiniens, contrevenant aux lois de la guerre. J’écoutais ces discours dans mon oreillette, tout en regardant les nouvelles sur ce qui se passait sur le terrain sur mon écran d’ordinateur.
Les nouvelles racontaient que le Hamas poussait des fonctionnaires de l’OLP du haut des toits, que dans la ville gazaouie de Beit Hanoun, des fonctionnaires du Hamas entraient dans les hôpitaux, et, voyant des fonctionnaires de l’OLP blessés sur des lits d’hôpitaux, prenaient leurs armes et leurs tiraient dessus pensant qu’ils n’étaient pas assez amochés comme ça.
Voilà ce qui se passait sur le terrain. Ainsi la déconnexion entre ce qui était dit à l’ONU et ce qui se passait vraiment sur le terrain, plutôt que d’aider les victimes, les frappait plus fort, comme des souffre-douleurs. Cela fait partie du récit qui fait d’Israël ce méta-criminel.
La personne la plus haïe aux Nations Unies
Je suis devenue la personne la plus haïe aux Nations Unies. Lorsque j’arrive au Conseil des Droits de l’Homme, je sens des regards haineux et hostiles se poser sur moi. Je le vois dans leurs yeux, et cela vient des dictatures, des Etats arabes, et de d’autres encore, parfois même des démocraties. Donc lorsque j’arrive au Conseil des Droits de l’Homme, je sens la haine autour de moi. Et ce n’est pas facile, vraiment pas facile.
Pas Socrate, Platon, ou Aristote
Finalement c’est un organe politique, ce n’est pas un organe tel que la plupart des Européens se l’imaginent. Lorsqu’ils entendent l’expression « Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies », et lorsqu’ils lisent le titre « Le Conseil des Droits de l’Homme a déclaré », la plupart des Européens entendent « Et le Seigneur dit à Moïse sur le Mont Sinaï ». Ils entendent un évangile.
Ceux qui sont assis autour de la table au Conseil des Droits de l’Homme ne sont pas Socrate, Platon, ou Aristote. Plutôt il s’agit de Kadhafi, Castro, et du régime saoudien. Les Européens ne réalisent pas ceci, ils ne veulent pas le savoir. Ils rêvent de très jolies choses mais cela n’est plus depuis peut-être 5 décennies.
L’ONU est importante
Au fil de mes rencontres avec des diplomates européens, pas tous, mais un certain nombre, j’ai eu le sentiment d’une hostilité très vive envers Israël. Israël est devenu le Juif parmi les nations et je le ressens au travers de mes rencontres avec certains délégués occidentaux, les Européens en particulier, pas tous, mais certains.
Qu’on le veuille ou non, l’ONU est importante. Les Nations Unies sont le seul dépositaire si important de la légitimité internationale; les gens, partout dans le monde, croient en l’ONU. Même si les choses vont de travers, il est essentiel que nous soyons présents et que nous nous battions contre les mensonges pour faire éclater la vérité.
C’est ce que nous essayons de faire à UN Watch: dans une pièce sombre, nous essayons d’allumer une bougie, la bougie de la vérité.
 
 

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent