Stephen Harper sera le lauréat du prix du Courage Moral lors de notre dîner de Gala du 13 juin 2019.
Vous avez jusqu’à vendredi pour réserver vos places !  Pour s’inscrire, cliquez ici.

________

Une vidéo qui récolte plus de 2.4 millions de vues dans laquelle
Stephen Harper explique pourquoi on ne peut que soutenir Israël

Ci-dessous la traduction en français du texte de la vidéo.

POURQUOI NE PAS SOUTENIR ISRAEL?

Stephen Harper sur PragerU.com

Quand j’étais Premier Ministre du Canada, on me posait souvent cette question: « Pourquoi soutenez-vous Israël ?»

Ma réponse était toujours la même : Pourquoi est-ce que je ne soutiendrais pas Israël ?

Pourquoi est-ce que je ne soutiendrais pas une nation démocratique comme la nôtre, où les élections sont transparentes, la parole est libre et la tolérance religieuse est la norme ? Pourquoi est-ce que je ne soutiendrais pas un pays qui respecte la liberté de la presse et l’indépendance du système judiciaire ? Pourquoi est-ce que je ne soutiendrais pas un précieux partenaire commercial et une source inouïe d’innovation technologique ? Pourquoi est ce que je ne soutiendrais pas notre allié le plus important au Moyen-Orient, et dans la lutte internationale contre le terrorisme ?

Si nous vivions dans un monde dans lequel la raison le bon sens primaient, la question « pourquoi soutenez-vous Israël », serait aussi banal que demander « pourquoi soutenez-vous l’Australie ? » ou … « le Canada ? ».

Mais nous ne vivons pas dans un tel monde et le soutien pour Israël doit sans cesse être établi et réaffirmé.

Laissez-moi commencer ainsi :

Chaque action militaire entreprise par Israël l’a été pour se défendre. Israël n’est pas un état assaillant ; Israël adopte une posture défensive. Et c’est le cas depuis sa fondation.

En 1948, le tout jeune Etat d’Israël a été immédiatement attaqué par ses voisins arabes. Leur but n’était pas simplement de confiner le si petit et nouvel Etat ; leur but était bel et bien de le faire disparaître. Aucun pays n’est venu aider Israël – ni les Etats-Unis, ni mon pays, le Canada, ni le Royaume Uni – personne. Tous pensaient qu’Israël perdrait. Mais il n’a pas perdu. Il a gagné.

En 1967, à nouveau, les voisins d’Israël ont cherché à détruire l’état juif, une nation qui existait alors depuis deux décennies. A nouveau Israël l’a emporté. Et il a survécu encore à une attaque de grande envergure en 1973.

Voici pour les grandes guerres, mais je ne suis pas certain qu’il y ait eu un seul jour, depuis la création de l’Etat d’Israël, durant lequel le pays n’ait pas eu à endurer d’attaque, que ce soit à l’intérieur de ses frontières ou en-dehors.

Il y a eu aussi deux vagues de terreurs, sanglantes, les Intifadas, à la fin des années quatre-vingt et au début des années deux-milles : les Israéliens étaient victimes d’explosion dans des bus, des pizzerias et des mariages. Il y a eu aussi les incursions de groupes terroristes, comme les Hezbollah au Liban. Il y a eu encore des milliers d’attaques de rockets envoyées par le Hamas depuis la bande de Gaza – et ceci même après le retrait d’Israël de ce territoire en 2005.

Entre les guerres, entre les attaques terroristes, Israël a cherché à vivre en paix avec ses voisins. Et il a obtenu des traités de paix avec l’Egypte et la Jordanie. En ce qui concerne les autre pays, chaque geste d’Israël en faveur de la paix est accueilli par des incitations à la haine et à la violence.

Si je retrace cette histoire aujourd’hui, c’est pour une bonne raison : Toute nation qui aurait traversé les mêmes épreuves qu’Israël aurait facilement pu devenir une dictature. Mais tout au long de son histoire, Israël n’a jamais renoncé à l’Etat de droit, la démocratie, la tolérance. Un cinquième des ses citoyens sont musulmans. Ils bénéficient des mêmes droits que les citoyens juifs. Ils occupent des positions clés dans les instances judiciaires, la presse et le gouvernement. Et ils ont leurs propres partis qui les représentent à la Knesset, le parlement israélien. C’est un euphémisme de dire que les musulmans israéliens sont les musulmans qui jouissent du plus de liberté dans cette région.

Et pour si l’on veut encore démontrer l’état des droits humains en Israël, utilisons l’exemple suivant :  Les prisonniers en Israël, qu’ils soient juifs ou arabes, sont bien traités, bien nourris, et ont accès aux meilleurs soins médicaux. Les parents et conjoints de ces prisonniers savent où ils se trouvent et savent qu’ils sont en sécurité. Quel autre pays de la région peut en dire autant ?

Malgré toutes ces guerres et ce terrorisme, Israël a survécu, et s’est même développé rapidement pendant ces 20 dernières années. S’il est reconnu comme une « start-up » nation, ce n’est pas par hasard. Certains composants de vos téléphone ou ordinateur ont été conçus en Israël. Un médicament ou du matériel médical qui a sauvé votre vie ou celle de l’un de vos proches, pourrait très bien avoir été développé en Israël.

Mais il y a des politiciens de gauche, des activistes, des artistes, des universitaires et des étudiants qui passent leur vie à diffamer Israël, exigeant des boycotts, demandant que l’état juif soit exclu de sociétés académiques et professionnelles.

Est-ce qu’ils condamnent le gouvernement palestinien qui n’a pas organisé d’élection depuis plus de dix ans ? Est-ce qu’ils condamnent le gouvernement du Hamas, qui utilise des femmes et des enfants comme bouclier humain pour protéger ses combattants ? Non, tous dénoncent Israël, ce pays libre, dynamique, démocratique et innovant.

Alors qu’il y a tant d’états brutaux et violents, non seulement au Moyen Orient mais aussi à travers le monde, comment justifier la stigmatisation du seul Etat d’Israël ? Malheureusement il n’y a qu’une seule explication possible : l’antisémitisme. Est-ce que ceux qui haïssent tant Israël remettent en question la légitimité d’une autre démocratie ? Ou d’un autre état ? bien sûr que non. Ils ne condamnent que l’état juif.

L’état d’Israël existe depuis maintenant plus de 70 ans. C’est l’un des états les plus libres, les plus prospères, les plus florissants de la planète.

Pourquoi je soutiens Israël ? Pourquoi est-ce que je ne le soutiendrais pas ? Pourquoi chacun ne le soutiendrait pas ?

Je suis Stephen Harper, 22e Premier Ministre du Canada, pour Prager University.

Author

Emmanuelle Kasavi

Related Posts