Le résultat des élections du CDH connu d’avance: 31,9% de démocraties uniquement

GENÈVE, 14 octobre 2021 – À l’approche de l’élection par l’ONU de 18 nouveaux membres de la plus haute instance des droits de l’homme, une organisation de défense des droits de l’homme appelle les nations à s’opposer à l’élection du Qatar, du Cameroun, de l’Érythrée, du Kazakhstan et de la Somalie, jugés  » non qualifiés  » en raison de leur bilan en matière de droits de l’homme et de leurs votes aux Nations Unies.

Les abus commis par ces candidats sont détaillés dans un nouveau rapport publié aujourd’hui par UN Watch, qui est distribué aux diplomates de l’organisation mondiale.

Cependant, étant donné qu’il n’y a aucune concurrence dans aucun des cinq groupes régionaux – 18 pays candidats pour 18 sièges disponibles au Conseil des droits de l’homme de l’ONU – tous sont presque assurés de gagner.

Selon le rapport de UN Watch, le résultat sera sans surprise et malheureusement, le nombre de démocraties au sein du Conseil tombera à son plus bas niveau avec seulement 15 des 47 membres, soit 31,9% du nombre total de membres.

« Élire le Qatar, le Cameroun ou le Kazakhstan comme juge des droits de l’homme à l’ONU reviendrait à faire d’un pyromane le chef des pompiers de la ville », a déclaré Hillel Neuer de l’organisation UN Watch, basée à Genève.

Le rapport mentionne également le Bénin, la Gambie, le Honduras, l’Inde, le Paraguay, la Malaisie, le Monténégro et les Émirats arabes unis comme ayant des qualifications « douteuses », en raison de problèmes de droits de l’homme et de votes aux Nations unies qui devraient être améliorés.

Les membres actuels du Conseil comprennent déjà la Chine, Cuba, la Russie, le Pakistan, la Libye, la Mauritanie et le Venezuela.

« Malheureusement, tout porte à croire que l’ONU fera fi de ses propres règles et principes en approuvant sans discussion l’élection du Cameroun, de l’Érythrée, du Kazakhstan, du Qatar et de la Somalie, alors même que ces régimes violent systématiquement les droits de l’homme de leurs propres citoyens », a déclaré M. Neuer, « et font constamment échouer les initiatives de l’ONU visant à protéger les droits de l’homme des autres ».

UN Watch propose une réforme majeure du système électoral. « Si nos propres démocraties continuent à ne pas respecter les critères d’élection en votant pour les auteurs d’abus », a déclaré Neuer dans une récente tribune publiée dans le Wall Street Journal, « nous devrions tout simplement supprimer les élections et faire de chaque pays un membre, comme c’est le cas pour le comité des droits de l’homme de l’Assemblée générale. Les pays non démocratiques ne pourraient plus se servir de leur élection au CDH comme d’un bouclier de légitimité internationale pour couvrir les abus de leur régime. »

« Malheureusement, » a déclaré Neuer, « l’UE n’a pas dit un mot sur les candidatures hypocrites qui ne font que saper la crédibilité et l’efficacité du système des droits de l’homme de l’ONU. En fermant les yeux alors que des violateurs des droits de l’homme rejoignent et influencent facilement le Conseil, les principales démocraties seront complices du déclin moral de l’organisme mondial. »

« Ce sera une insulte à leurs prisonniers politiques et aux nombreuses autres victimes – et une défaite pour la cause mondiale des droits de l’homme – si l’ONU aide les auteurs de violations flagrantes à se faire passer pour des champions et des juges mondiaux des droits de l’homme ».

« Lorsque la plus haute instance des Nations unies en matière de droits de l’homme devient un symbole de loups dans la bergerie, les victimes du monde entier en souffrent », a déclaré M. Neuer.

Les États-Unis vont rejoindre le Conseil 

Seuls cinq des 18 pays candidats ont été jugés qualifiés pour devenir membres du Conseil : L’Argentine, la Finlande, la Lituanie, le Luxembourg et les États-Unis.

« Les États-Unis ont promis de travailler à la réforme de la composition, des méthodes et de l’ordre du jour du Conseil, ce qui ne sera pas une mince affaire », a déclaré M. Neuer.

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent

UN Watch