L'ONU accuse Israël de crime contre l'humanité, Hillel Neuer répond

 

Le débat du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU qui isole et condamne Israël aurait dû se tenir cette semaine, et 5 résolutions anti-Israéliennes devaient être approuvées. Mais toute la session a été suspendue en raison du Coronavirus. Voici ce qu’il s’est passé l’an dernier, quand Hillel Neuer, Directeur Général de UN Watch a pris la parole.
Haute commissaire des droits de l’homme à l’ONU: L’utilisation de la force, létale et disproportionnée, par les Forces de Sécurité israélienne s’accompagne d’un grand nombre de morts et blessés. J’ai été déçue de voir le rejet immédiat de ce rapport par Israël.

Venezuela: Israël doit être tenu de cesser ses attaques militaires, punitions collectives, le blocus et toutes autres violations graves.
Afrique du Sud: La possibilité que des crimes de guerres et crimes contre l’humanité aient été commis est sérieuse et ne peut pas être rejetée d’un revers de main.
OLP: Quiconque aspire au maintien de ce Conseil doit y rester et y travailler. Ceux qui ne souhaitent pas respecter les valeurs de ce Conseil doivent le quitter.
Président du CDH: Merci, je donne la parole à United Nations Watch.
Hillel Neuer:
Monsieur le Président, laissez-moi d’abord déclarer que tout ce que nous venons d’entendre de la part de pires violateurs des droits de l’homme du monde et leurs défenseurs est infondé, erroné et faux.
Par exemple, l’accusation traitant les soldats israéliens de criminel de guerre, pour avoir défendu leurs citoyens contres des attaques massives organisées par le Hamas à la frontière de Gaza, est absurde. L’affirmation que ces manifestations sont civiles et pacifiques, est fallacieuse et malhonnête.
La vérité, c’est que ces soi-disant “manifestations” sont aussi des tentatives terroristes de s’infiltrer dans les communautés israéliennes, et incluent des tirs, des bombes incendiaires et autres engins explosifs improvisés. La vérité, c’est que des mines et pièges ont été disposés à la frontière et sont activés au passage des patrouilles des forces de défenses israéliennes.
Que les Nations Unies appellent ça des “manifestations pacifiques” n’est rien d’autre qu’une insulte envers tous les activistes des droits de l’homme, réellement pacifiques, à travers le monde.
Le représentant de la Palestine a dit ici même que “Quiconque aspire au maintien de ce Conseil doit y rester et y travailler. Ceux qui ne souhaitent pas respecter les valeurs de ce Conseil doivent le quitter”. Alors je demande : Conformément à son opinion, les membres du Conseil comme l’Arabie Saoudite, qui torture les activistes des droits des femmes, comme on vient de l’entendre, et la Chine qui enferme un million de musulmans dans des “camps de rééducation”, sont donc les pays qui appliquent et font respecter les droits de l’homme.