Manifestation du 18 mars: Des parlementaires dénoncent le parti pris anti-israélien de l'ONU

Le 18 mars, des parlementaires d’Europe se sont joints à plus de 1’000 manifestants pour dénoncer le parti pris anti-israélien de l’ONU

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alors que l’ONU s’apprête à voter 5 résolutions accusant l’Etat d’Israël de « crimes de guerre » et autres violations des droits humains, plus de 1’000 manifestants venus de toute l’Europe se sont rassemblés lundi devant le Conseil des Droits de l’Homme à Genève pour protester contre la discrimination dont Israël est l’objet au sein de l’instance onusienne.
Il s’agit là du plus grand rassemblement de ce genre pour dénoncer le point permanent de l’ordre du jour du CDH, le point 7, qui stigmatise l’Etat juif.
Des membres des parlements européens, hollandais et tchèques, des ambassadeurs, ainsi que des écrivains, intellectuels, spécialistes de la sécurité nationale se sont adressés à la foule des manifestants venus notamment de Suisse, Irlande, France, Belgique, Israël, Italie, Allemagne, Suisse et du Royaume-Uni.
Cette première manifestation pour l’Egalité des Droits aux Nations Unies était organisée par l’ONG genevoise UN Watch, fondée par le célèbre militant des droits civils Morris Abram, en partenariat avec une coalition de 23 autres organisations.
La manifestation s’est tenue lundi alors que le CDH lançait une attaque sans précédant contre l’Etat juif en publiant 6 rapports l’accusant de « crimes de guerre » et autres violations des droits humains.
« On exige des Nations Unies qu’elles mettent fin à la discrimination et à l’injustice et qu’elle cesse de diaboliser le seul état juif du monde, ce qui revient à une violation de ses propres valeurs fondamentales », a dit Hillel Neuer, Directeur de UN Watch qui présidait l’événement.
Plus tôt le même jour, lors d’un évènement parallèle en marge du CDH, organisé par UN Watch, un panel d’experts juridiques et militaires a récusé le rapport controversé de l’ONU au sujet des manifestations de Gaza. Geoffrey Corn, expert en droit de la guerre, et trois autres analystes ont mis en évidence les graves erreurs factuelles et juridiques du rapport, alors que les membres de l’équipes de la commission d’enquête ont reconnu avoir été sous pression afin de respecter un délai particulièrement court.
Ci-dessous, les citations de certains des intervenant lors de la manifestation.
Les photos sont disponibles ici High Res.
 
Ils ont dit: 
 

 
Ambassadrice d’Israël à l’ONU Aviva Raz Shechter
« Ce Conseil des Droits de l’Homme invite des représentants d’Etats non-démocratiques, d’Etats qui sont d’ignobles violateurs des Droits de l’Homme, et des ONG antisémites dont le message est trompeur ; et ceci dans le but évident d’encourager à se dresser contre la seule démocratie du Moyen-Orient. »
Vidéo en anglais
 

 
Ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, Richard Grenell
« Un agenda préétabli et une discrimination permanente envers Israël sont la preuve que le CDH manque d’honnêteté et n’est pas conforme à ses principes fondamentaux. »
Vidéo en anglais
 
 

 
Ancien Ambassadeur d’Israël à l’ONU
« Les agences onusiennes, de New York à Genève, ont un problème profond et permanent quand elles accusent à tort Israël de violer le droit international. »
Vidéo en anglais
 
 

 
Hillel Neuer, Directeur de UN Watch 
Aujourd’hui, Israël seule est mise sur la sellette pour toute une journée, le seul pays du monde à avoir son propre jour, son propre débat et son propre point à l’ordre du jour. Ni la Corée du Nord, ni la Syrie, ni le Soudan n’est traité de la sorte. »
Vidéo en anglais
 
 

 
Dr. Einat Wilf
« L’ONU ne remplit pas sa mission en provoquant la guerre et en disant aux Palestiniens que la guerre n’est pas terminée. Mais la guerre est terminée, Israël demeure et le peuple juif vit. »
Vidéo en anglais
 
 

 
Col. Richard Kemp
Le rapport de la Commission d’Enquête sur Gaza est un tissu de mensonges, insultes, préjugés et mensonges, ça ne vaut même pas le papier sur lequel il est écrit ».
Vidéo en anglais
 
 

 
Kees van der Staaij, membre du Parlement des Pays-Bas
« Je suis résolu à parler en faveur d’Israël. Nous l’avons toujours fait et continuerons. Nous ne nous tairons pas. »
Vidéo en anglais
 
 

 
Péter Niedermüller, membre du Parlement Européen
« Nous devons nous battre contre l’antisémitisme de droite comme de gauche et nous devons nous battre pour l’Etat d’Israël. »
Vidéo en anglais
 
 
 

 
Jan Bartosek, membre du Parlement tchèque
« La République Tchèque, ami et allié d’Israël, ne détourne pas la tête quand ses amis sont victimes des attaques d’institutions internationales instrumentalisées. »
Vidéo en anglais
 
 
 

 
Joël Herzog, Président de l’Association Suisse Israël
« Pour nous juifs, les sept motions et résolutions basées sur le mensonge et la haine, pour dire simplement, sont de l’antisémitisme et de l’antisionisme primaire »
Vidéo en français
 
 
Pour la vidéo complète de la manifestation,cliquez ici.
 

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent