Alors que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU célèbre son 10ème anniversaire avec des discours sans fin d’auto-satisfaction, UN Watch rendra compte quotidiennement des débats de la session de juin 2016. Cliquez ici pour l’évaluation de UN Watch sur la performance du conseil tout au long de cette dernière décennie.
osmansudan
L’Arabie saoudite a protesté contre « les instruments utilisés pour s’immiscer dans nos affaires domestiques, sous prétexte qu’il s’agit de protéger les droits de l’homme. » En réponse à une proposition de dépénalisation de certaines drogues, les Saoudiens se sont opposés à « tout ce qui va à l’encontre de l’Islam. »
Le Soudan a organisé un événement en marge sur le thème de l’ « Emancipation de la femme au Soudan ». Cependant le sujet a vite été détourné au profit d’attaques sur les puissances occidentales qui auraient eu le malheur de sanctionner le régime génocidaire.
Le délégué du Soudan a ainsi déclaré que « les sanctions unilatérales des Etats-Unis affectent directement les droits de la femme dans les domaines du développement et de l’éducation. »
Il a ensuite fait référence à la visite au Soudan de l’ancien ambassadeur algérien Idriss Jazairy, le « Rapporteur Spécial sur l’impact négatif des mesures coercitives unilatérales » du conseil, un mandat anti-occidental avec lequel le conseil cherche à faire passer toutes les sanctions destinées aux régimes oppressifs pour des violations des droits de l’homme elles-mêmes. UN Watch a rendu compte de l’absurdité de cette imposture ici.
“Le rapporteur spécial s’est rendu au Soudan et a vu tous les secteurs qui ont été affectés” a déclaré le délégué soudanais. “Nous appelons la communauté internationale à lever ces sanctions, car elles affectent les droits de l’homme et plus particulièrement les droits de la femme.”
L’Érythrée a pris la parole pour soutenir Khartoum, déclarant que “nous savons ce que les sanctions veulent dire, il est dit dans les Objectifs de Développement Durable que personne ne doit être laissé pour compte, donc nous devons nous assurer que certains pays ne sont pas accablés par ces mesures.”
De la même façon le Qatar a exprimé son “soutien au gouvernement soudanais au nom de la protection des droits de l’homme.”

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Recent

UN Watch