Nikki Haley dénonce «le pacte avec le diable» du Canada


Nikki Haley était l’invitée d’honneur du dîner de Gala inaugural de UN Watch à New York, le 5 décembre 2019.
Voici un extrait de ses remarques concernant le vote controversé du Canada à l ‘Assemblée Générale de l’ONU:
“C’est juste plus facile de faire profil bas.
Lorsque la foule va dans un sens, il est difficile d’être le seul à aller dans l’autre sens.
Mais être seul à défendre les intérêts et les valeurs des États-Unis n’est pas une honte. Être seul au service de la liberté et la dignité humaine est quelque chose dont on peut être fier.
En Amérique, nous ne glorifions pas la foule. Nous célébrons la personne qui a le courage et la conviction de résister à la foule.
Nous voyons maintenant un exemple de cette corruption culturelle qui se manifeste en temps réel.
Pendant longtemps, le Canada a été juste et équitable envers Israël aux Nations Unies. Il s’est opposé à l’attrait de la culture anti-israélienne.
Mais le Canada cherche maintenant à obtenir l’un des sièges de membre non permanent du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans et dont l’élection est soumise au vote de l’Assemblée générale.
Il y a deux semaines, le Canada a surpris les amis d’Israël en votant en faveur d’une résolution nord-coréenne qui remet en question la légitimité d’Israël. Dans le passé, cette résolution a toujours été rejetée par les différents gouvernements canadiens.
Un observateur a déclaré que le Canada faisait un « pacte faustien», troquant son intégrité contre un siège au Conseil de sécurité.
Je parle par expérience lorsque je dis que l’Organisation des Nations Unies offre de nombreuses occasions de conclure un pacte avec le diable.
Défendre nos principes et nos alliés est une lutte constante, une raison de plus pour laquelle je suis si reconnaissante envers UN Watch.”