Tayseer Hadeed, un employé de l’UNRWA, partage l’image (dans son message sur Facebook du 27 mai 2019) d’un Juif ultra-orthodoxe stéréotypé souriant alors qu’il poignarde un enfant palestinien qui gît dans une mare de sang et tient un drapeau palestinien. Le président américain Donald Trump observe sans agir. Cette image se base sur la calomnie antisémite classique d’après laquelle les Juifs sont accusés d’avoir tué des enfants – ici, des enfants palestiniens. Dans ce cas, l’homme religieux juif est interchangeable avec l’État d’Israël, projetant l’antisémitisme classique sur l’État juif. En plus d’être ouvertement antisémite, la caricature est également anti-américaine car elle accuse les États-Unis, représentés par le président Trump, de complicité dans les crimes présumés d’Israël.

 

GENÈVE, 25 septembre 2019 – UN Watch a publié aujourd’hui un nouveau rapport qui met en avant 10 exemples récents d’incitation au terrorisme et à l’antisémitisme sur les pages Facebook d’employés de l’UNRWA. Il s’agit notamment de messages cautionnant et glorifiant des terroristes comme Abdullah Barghouti, fabricant de bombes du Hamas, qui a tué 67 Israéliens et en a blessé des centaines d’autres pendant la deuxième Intifada, approuvant les attaques au couteau et à la voiture bélier, et présentant Adolf Hitler comme un humanitaire.

Vous trouverez ici le rapport complet en anglais

Cette nouvelle étude fait suite à plusieurs rapports antérieurs publiés par UN Watch de 2015 à 2017, exposant 90 pages Facebook du personnel de l’UNRWA contenant des incitations au Djihad et à l’antisémitisme (exemples en anglais, ici, ici, ici, ici, et ici).

“Bien que nous ayons déjà identifié à plusieurs reprises des enseignants de l’UNRWA qui soutiennent Hitler et appellent à tuer les Juifs, je ne connais pas un seul enseignant de l’UNRWA qui ait été congédié à la suite de cela “, a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de l’organisation, basée à Genève. Ailleurs, quand l’on dénonce des déclarations racistes et antisémites de la part d’un enseignant, ce dernier est immédiatement licencié. Comment se fait-il qu’une agence des Nations Unies, soi-disant neutre et censée enseigner la tolérance, continue d’employer du personnel antisémite et soutenant le terrorisme?

Le rapport a été publié en amont du prochain vote de l’Assemblée générale sur le renouvellement du mandat de l’UNRWA. Bien que l’UNRWA ait été conçue comme une agence temporaire lors de sa création par la résolution 302 (IV) de l’Assemblée générale, son mandat a été constamment renouvelé tous les trois ans.

Contrairement au HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés qui s’occupe des réfugiés du reste du monde, l’UNRWA n’a pas pour mandat de trouver une solution permanente pour les soi-disant réfugiés palestiniens. Cela conduit à l’anomalie selon laquelle 2,2 millions de Palestiniens en Jordanie, dont la plupart ont, selon l’UNRWA, la nationalité jordanienne sont toujours classés par l’UNRWA comme réfugiés.

Comme l’a reconnu l’année dernière le Ministre suisse des affaires étrangères Ignazio Cassis, l’UNRWA “fait désormais partie du problème”.

“L’UNRWA affirme dispenser une formation obligatoire sur la neutralité, et nous trouvons sur Facebook un message d’un de ses Directeurs Adjoints avec la photo d’un enfant portant un bandeau du FPLP tenant un fusil et un texte appelant à “apprendre à vos enfants à sortir leurs armes et fusils ” car ” ce qui a été pris par la force ne peut être reconquis que par la force”. Je ne peux alors que me demander si l’UNRWA prend vraiment ce problème au sérieux “, dit Neuer.

“Ce qui est encore plus troublant, c’est toute l’incitation à la haine et l’antisémitisme qu’on ne trouve pas sur Facebook, à cause notamment des paramètres de confidentialité, mais qui sont transmis aux enfants dans la classe. Nous appelons les principaux donateurs comme l’UE, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Suède et le Canada à demander des comptes à l’UNRWA sur cette question, tout comme ils l’ont fait pour la corruption”, a-t-il ajouté.

 

Author

unwatch

Related Posts